• Facebook
  • Twitter
  • Google +

La complicité avec ma mère

La complicité avec ma mère - Nancy Crisler

De nos jours, on voit de plus en plus que bon nombre de filles ne parlent plus de tout et de rien avec leurs mères. Il est plus rare de voir une fille et une mère très complices. Les raisons sont nombreuses et elles sont particulièrement liées aux nouvelles technologies. Dans mon cas, les choses sont différentes, je ne sais pas si c'est parce que je n'ai pas beaucoup d'amis ou parce que je suis trop compliquée pour me faire comprendre par autrui. En tout cas, ce qui est certain, c'est que j'ai une grande complicité avec ma mère.

Nous vivons seules depuis que j'ai 4 ans. Elle a divorcé avec mon père au moment où elle était dentiste Cote-Vertu et pendant tout ce temps, elle s'est battue corps et âme pour me faire profiter d'une belle vie. Aujourd'hui, les résultats de ses efforts sont palpables. Je ne manque de rien et je ne me plains pas. Elle s'est mariée très jeune, c'est pourquoi beaucoup de gens pensent qu'elle est ma sœur. On fait la cuisine ensemble, on sort ensemble pour s'amuser et on se raconte nos histoires de cœur. De plus, ma mère et moi avons beaucoup de choses en commun. Nous aimons la plage, la danse, le shopping et la cuisine. Nous lisons les mêmes magazines et tous les samedis, si on n'est pas fatigué, on sort pour aller voir un film. Puisque nous avons à peu près la même taille et les mêmes formes, parfois, on se prête des robes et des bijoux.

Ma mère n'a pas honte de parler de sexualité et moi non plus. Nous partageons nos joies, nos peines et nos ambitions pour le futur. De nombreuses fois, quand ses amies viennent passer la journée chez nous, elles restent étonnées de la complicité qui existe entre ma mère et moi. Certaines d'entre elles nous envient tellement qu'elles ne manquent pas de le faire savoir. Pourtant, nous n'avons rien forcé, tout est et a été naturel entre nous.

Ce qui nous rend plus inséparables, ce sont nos traits de ressemblance et le plus souvent, on s'habille de façon identique. Dans la rue, il y a certains de ses amis qui m'appellent par son nom. Mon père, quand je vais le voir, il ne cesse de me dire, « tu ne sais pas à quel point tu ressembles à ta mère ». Peut-être que ce sont toutes ces choses qui ont fait que ma mère et moi sommes les plus grandes amies du monde. On se comprend tellement, il suffit que l'une d'entre nous ne soit pas dans son assiette, pour que l'autre le détecte automatiquement. Ma mère n'est pas seulement la femme qui m'a mis au monde et qui m'a éduquée, ma mère est aussi et surtout, ma plus grande amie !

À propos de l’auteur :

author

Étudiante en psychologie à l’université, j’ai ouvert ce blogue au départ pour un travail de session mais ce blogue s’est vite transformé en véritable passion. Dorénavant, vous pouvez me lire au quotidien: non seulement sur mes réflexions liées à mes études mais aussi sur mon quotidien. J’y parle de quoi? Eh bien, de tout et de rien : histoires de famille, immobilier, mode, sport, tourisme et j’en passe. Parce que oui, il y a tellement à parler et à partager. C’est là toute la beauté de la vie non? Bienvenue dans mon espace en ligne.