• Facebook
  • Twitter
  • Google +

L'homme parfait

L'homme parfait - Nancy Crisler

L'amour est un mot étrange, bien plus qu'un mot, c'est un petit sentiment mystérieux, petit par l'orthographe, mais grandiose de par les sensations qu'il procure. Incroyable, il se nourrit de tout ce qui fait la personne, des défauts, des qualités, de l'apparence et du charme. Il est encore plus beau s'il est ressenti envers une personne qui nous ressemble, et avec qui on a des relations extraordinaires.

L'âme sœur, l'alter ego, existent-ils vraiment? Je suis sûr que je ne suis pas la seule à m'être posée, ces nombreuses questions, inlassablement allongées, les yeux rivés au plafond. Dans ma chambre, je pensais souvent à cette notion d'âme sœur, cet homme qui saura amener dans ma vie un changement bouleversant. J'ai eu quelques relations dans ma vie, à chaque fois que je croyais que j'avais trouvé le bon, un truc venait tout gâcher, et je mettais fin à celle-ci. J'arrivais mal à me résoudre, je repartais de plus belle, et à chaque fois, ça ne marchait pas. En fait, je m'étais dit que je rêvais trop et que je regardais trop les films d’amour. J'allais souvent à la mer pour regarder le coucher du soleil, tout en m'imaginant être avec un homme, celui que je me suis façonné dans ma tête. Finalement, je m'étais résignée à la vérité que je ne pourrais pas trouver l'homme que je m'étais imaginée, et que nul n'est parfait.  Je devais donc, soit accepter de vivre seule toute ma vie, ou accepter un homme qui répondrait au moins à une des qualités, car j'avais une envie intense d'aimer.

Un jour, après ma tournée de livraison de colis, j'étais entrée dans un restaurant, je commandais et m'asseyais, en face d'un garçon qui me semblait timide, il n'osait même pas lever les yeux vers moi, je l’ai salué, à peine, il me répondit. Il finit son plat et partit, tout doucement sans rien demander. J'avoue qu'il m'intriguait, mais je replongeais dans mes pensées amoureuses. Un autre jour, on se rencontra à nouveau dans ce restaurant, il était toujours assis à la même table. Je pris le soin cette fois-ci, de faire ma petite enquête sur lui, je demandais à la gérante qui il était.

C'est un garçon un peu seul, il vient toujours ici, il commande et repart, il ne parle presque jamais, mais j'ai entendu dire qu'il a perdu sa fiancée n’y a pas longtemps. Ces mots m'ont serré le cœur, il vivait donc un chagrin d'amour et se renfermait sur lui. Ce coup-ci, je m'étais assise à sa table, je le saluais et lui parlais. Bertrand, il s'appelait. Mine de rien, il avait une voix faible, mais touchante, et le plus bizarre, nous avons discuté jusqu'à la fermeture du restaurant. Nous avons parlé de la vie, de l'amour jusqu'au moment où il me parla de sa fiancée. J'avais senti qu'il voulait se confier, alors je lui proposais de continuer notre discussion dans un endroit calme. Nous allâmes au parc, et nous nous assîmes sur un banc, je l'écoutais, il se lâcha, se confia et pleura.

Depuis ce jour, Bertrand et moi sommes devenus inséparables, on partage tout, nos émotions, nos journées, nos pensées. Je ne croyais pas à l'homme parfait, mais je sais que lui, il est presque parfait. Peut-être, qu’un jour, on formera un couple, peut-être sera-t-il mon âme sœur, je parie sur le futur.

À propos de l’auteur :

author

Étudiante en psychologie à l’université, j’ai ouvert ce blogue au départ pour un travail de session mais ce blogue s’est vite transformé en véritable passion. Dorénavant, vous pouvez me lire au quotidien: non seulement sur mes réflexions liées à mes études mais aussi sur mon quotidien. J’y parle de quoi? Eh bien, de tout et de rien : histoires de famille, immobilier, mode, sport, tourisme et j’en passe. Parce que oui, il y a tellement à parler et à partager. C’est là toute la beauté de la vie non? Bienvenue dans mon espace en ligne.