• Facebook
  • Twitter
  • Google +

L’hydrothérapie : un moyen naturel pour le traitement de varices

L’hydrothérapie : un moyen naturel pour le traitement de varices - Nancy Crisler

Presque tous les 3 mois, nous passions chez notre grand-mère à la campagne. Dès que j'arrivais là-bas, ce que j'aimais faire le plus, c'était me promener dans le village, il y avait toujours beaucoup de choses d'intéressant à voir. Comme nous étions arrivés là-bas en période d'été, il faisait très chaud. Donc, pour me sentir plus à l'aise, je mettais des petits shorts quand je voulais sortir. Le truc c'était que j'avais honte, parce que j'avais des problèmes de varices. Il n'y en avait pas beaucoup, mais n'empêche que c'était quand même gênant. Alors, comme ma grand-mère s'y connaissait un peu en « astuces de grand-mère », je lui ai alors demandé si elle pouvait me suggérer le traitement de varices qui pouvait me convenir. Et là, elle m'a sermonné qu'à son époque, les filles de mon âge ne mettent pas de vêtements courts comme aujourd'hui, ça évitait le genre le désagrément qui m'arrivait. Je me suis défendue en lui disant que les choses avaient déjà bien évoluées depuis son époque de dinosaures et que les jeunes d'aujourd'hui s'habillaient tous de la même façon que moi. Bref, elle n'a plus continué ses commentaires et m'a suggéré de faire de l'hydrothérapie. Elle m'avait expliqué que je pouvais faire une douche des jambes à l'eau froide ou encore choisir les cures thermales pour traiter mes varices. Pour la douche froide, elle m'avait expliqué les étapes à suivre qui étaient d'abord de me mettre dans la baignoire ou dans la douche, ensuite de faire couler de l'eau froide par le tuyau de douche. Elle m'avait clairement recommandé de choisir le jet unique jaillissant du centre du pommeau de douche s'il y avait plusieurs options. Après ça, il fallait diriger l'eau sur un pied. Puis, la remonter lentement jusqu'à mi-cuisse. Par la suite, elle me disait qu'il était nécessaire que je continue à asperger la zone située au-dessus du genou pendant une dizaine de secondes. Et après que les dix secondes soient passées, je devais faire redescendre l'eau en arrosant la face interne de la jambe. Enfin, il fallait aussi faire de même sur l'autre jambe. Bon ! Apparemment ce n'était pas encore terminé parce qu'après, je devais encore me sécher, mettre des chaussettes chaudes, ensuite surélevez mes jambes de façon à ce qu'elles soient placées plus haut que le cœur et par la suite conserver la position pendant encore une vingtaine de minutes. " Enfin c'est fini ! " me suis-je dit. Et je lui ai demandé si pour la cure thermale, ça prenait aussi une éternité comme pour le premier. Elle a fait comme si elle ne m'avait pas entendu et a continué son explication en me disant que pour celui-ci, je devais plonger mes deux pieds dans une bassine d'eau chaude et attendre 3 minutes ; puis repasser de nouveau de l'eau froide comme précédemment et enfin mettre une nouvelle fois les pieds dans l'eau chaude. Finalement, je me suis dit que les conseils de grand-mère étaient toujours importants.

À propos de l’auteur :

author

Étudiante en psychologie à l’université, j’ai ouvert ce blogue au départ pour un travail de session mais ce blogue s’est vite transformé en véritable passion. Dorénavant, vous pouvez me lire au quotidien: non seulement sur mes réflexions liées à mes études mais aussi sur mon quotidien. J’y parle de quoi? Eh bien, de tout et de rien : histoires de famille, immobilier, mode, sport, tourisme et j’en passe. Parce que oui, il y a tellement à parler et à partager. C’est là toute la beauté de la vie non? Bienvenue dans mon espace en ligne.