• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Quand on retrouve son coeur d’enfant

Quand on retrouve son coeur d’enfant - Nancy Crisler

Un dimanche après-midi tranquille, j’étais chez ma sœur Sophie. Ma nièce Léa, notre petite princesse, jouait à être une reine à qui on devait obéir au doigt et à l’œil. Sa mère était sa cuisinière, son père son chevalier (un chevalier affalé sur le divan qui écoute le football... ça se peut non?), son frère lui était son p’tit chien et moi rien de moins que sa servante... Saviez-vous que beaucoup d’entre nous sommes comme des vraies reines ou de véritables rois sans même le savoir? Enfin, on en a les comportements. J’ai lu que les rois et les reines, il y a 2000 ans, s’épilaient déjà. Dans l’Égypte ancienne, les Pharaons, leurs femmes et les prêtres s’épilaient eux, intégralement sur tout le corps. L’épilation était alors considérée comme un symbole de pureté. Il composait une sorte de crème dépilatoire composée de cire, d’eau, de sucre et de citron. À cette époque, l’épilation laser aurait fait fureur ! L’empereur Auguste et aussi la femme de l’empereur Néron étaient fervents de l'épilation complète. Et dans le temps des rois de France, bien que l’hygiène fût plus que douteuse, l’eau chaude étant considérée comme porteuse de maladie, Louis XV se faisait masser et épiler régulièrement. Aussi, beaucoup plus loin en arrière, il paraîtrait que dans des sépultures datant de la préhistoire on y aurait trouvé des pinces à épiler rudimentaires. L'histoire est un sujet qui me fascine comme vous le voyez... Maintenant pour en revenir au XXIe siècle et à la reine Léa, finalement, elle s’amusait vraiment jusqu’à son p’tit chien ne la mordre. Il voulait être le premier chevalier ou le méchant dragon et non un mignon p’tit chiot ! 
Et c’est ainsi que le calme revint au château !!!

À propos de l’auteur :

author

Étudiante en psychologie à l’université, j’ai ouvert ce blogue au départ pour un travail de session mais ce blogue s’est vite transformé en véritable passion. Dorénavant, vous pouvez me lire au quotidien: non seulement sur mes réflexions liées à mes études mais aussi sur mon quotidien. J’y parle de quoi? Eh bien, de tout et de rien : histoires de famille, immobilier, mode, sport, tourisme et j’en passe. Parce que oui, il y a tellement à parler et à partager. C’est là toute la beauté de la vie non? Bienvenue dans mon espace en ligne.